S'abonner par email

Soutien du site Infosplanetaires

Soutien du site Infosplanetaires

J’ai repris mon site Internet voici un an et demi et pour le moment je travaille gratuitement. Afin que je puisse continuer en toute sérénité, je vous invite à me soutenir sur ce compte :

Merci beaucoup.

 

fr.tipeee.com/infosplanetairLire la suite

Journal mondial du 5 au 24 octobre 2019

Journal mondial du 5 au 24 octobre 2019

AFRIQUE

 

Sahel : la lutte contre les djihadistes semble impossible

22 octobre 2019

 

Rappel du contexte

 

Face aux attaques djihadistes, force est de constater que la force multinationale (Mauritanie, Mali, Burkina, Niger, Tchad) qui devait comprendre 5.000 hommes, l’opération Barkhane (4.500 militaires), et la Minusma (Mission intégrée des Nations unies pour la stabilisation pour le Mali, 13.000 hommes) n’arrivent pas à faire front.

 

Depuis plusieurs mois, le nord du Burkina et le centre du Mail subissent des attaques djihadistes. Les attaques terroristes dans l’espace du G5 Sahel ont fait 500 victimes de juin à septembre 2019. Des analystes pensent que plusieurs groupes terroristes seraient à la manœuvre dans ces récentes attaques. Et posent la question de leur possible collaboration.

 

Mi-septembre, les pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) ont donc décidé d’un plan d’un milliard de dollars sur quatre ans pour éviter notamment que les jihadistes étendent leurs attaques aux pays situées plus au sud. 

 

Le président de la commission de la Cédéao, Jean-Claude Brou, a planté le décor : “2.200 attaques ces quatre dernières années, 11.500 morts, des milliers de blessés”, “des millions de Lire la suite

Mozambique : l’accord de paix menacé par les résultats attendus des provinciales

Mozambique : l’accord de paix menacé par les résultats attendus des provinciales

20 octobre 2019

 

Rappel du contexte

 

Le gouvernement et l’ex-rébellion de la guerre civile, la Renamo, devenue principal parti d’opposition, ont signé en août un accord de paix et de désarmement. Mais le gouvernement est affaibli par une grave crise financière : la “dette cachée”, un emprunt secret de 2 milliards de dollars qui a mis au jour une vaste opération de corruption au sommet de l’Etat.

 

Il est en outre impuissant depuis deux ans face à une mystérieuse insurrection islamiste qui a fait des centaines de morts dans le nord et risque d’y retarder l’exploitation très attendue de prometteuses réserves sous-marines de gaz.

 

 

Des fraudes et des meurtres

 

Le nombre d’assassinats politiques est de 10 depuis le début de la campagne électorale.

Dans ce contexte de violence dénoncé par la Renamo, 2 opposants ont été retrouvés morts le 19 octobre.

 

La Renamo a officiellement dénoncé des fraudes. Bourrages d’urnes, délégués du parti arrêtés arbitrairement, intimidations d’électeurs : le principal parti d’opposition met en cause le parti au pouvoir, le Frelimo, d’avoir manipulé les élections pour favoriser son candidat.

Les observateurs occidentaux sont très critiques sur le processus Lire la suite

La Centrafrique demande à la Russie de renforcer son aide militaire

La Centrafrique demande à la Russie de renforcer son aide militaire

23 octobre 2019

 

Rappel du contexte

 

La Centrafrique, l’un des pays les plus pauvres du continent, est ravagé par une guerre civile depuis que la Séléka, une coalition ethnique musulmane de groupes armés, a renversé le régime du président François Bozizé en 2013.

 

Le 6 février 2019, le gouvernement et 14 groupes armés ont signé un accord de paix, censé mettre un terme aux combats opposant les rebelles aux forces loyalistes mais aussi entre ces groupes armés rivaux, qui contrôlent 70% du territoire.

 

Depuis le début de la guerre civile, l’embargo sur les armes était total pour le pays même s’il a bénéficié depuis 2017 de quelques exemptions accordées par l’ONU, notamment à la Russie et à la France. Combattre les groupes armés est donc difficile, d’autant plus que ceux-ci s’approvisionnent facilement en armes.

 

 

L’embargo sur les armes n’est pas totalement levé

 

Le 14 septembre, l’embargo a été nettement assoupli.

La Russie fournit déjà beaucoup d’armes à la Centrafrique, mais le président Faustin-Archange Touadéra en demande davantage à son homologue russe Vladimir Poutine, afin de pouvoir combattre efficacement les groupes armés.

 

Vladimir Poutine qualifie la Centrafrique de “partenaire prometteur”.Lire la suite

RDC : des groupes armés continuent à sévir

RDC : des groupes armés continuent à sévir

23 octobre 2019

 

Rappel du contexte

 

A l’est de la RDC les forces de sécurité congolaises se battent au quotidien avec le concours de la MONUSCO (force de l’ONU) contre des groupes armés. Dont Daech.

Récemment encore des groupes armés ont tué des dizaines de civils, en raison de conflits ethniques.

 

Ces vagues successives de violence ont entraîné des déplacements massifs. Selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA), au moins 230.000 personnes ont été déplacées en Ituri depuis juin, et plus de 20.000 autres ont été déplacées au Sud-Kivu.

 

 

La RDC manque de financements pour les déplacés, notamment en Ituri

 

11 ONG tirent la sonnette d’alarme sur le manque de financements pour venir en aide aux centaines de milliers de personnes déplacées en Ituri, dans l’est de la RDC. Dans cette région, on compte au total au moins 570 000 déplacés dans le besoin selon Ocha, le bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU.

 

 

Sud-Kivu : Minembwe au cœur de conflits communautaires sur fond de tensions régionales

 

Dans le Sud-Kivu, des attaques contre les civils et affrontements entre les groupes armés se multiplient ces derniers mois. Lire la suite

Sahel : la lutte contre les djihadistes semble impossible

Sahel : la lutte contre les djihadistes semble impossible

22 octobre 2019

 

Rappel du contexte

 

Face aux attaques djihadistes, force est de constater que la force multinationale (Mauritanie, Mali, Burkina, Niger, Tchad) qui devait comprendre 5.000 hommes, l’opération Barkhane (4.500 militaires), et la Minusma (Mission intégrée des Nations unies pour la stabilisation pour le Mali, 13.000 hommes) n’arrivent pas à faire front.

 

Depuis plusieurs mois, le nord du Burkina et le centre du Mail subissent des attaques djihadistes.

Des analystes pensent que plusieurs groupes terroristes seraient à la manœuvre dans ces récentes attaques. Et posent la question de leur possible collaboration.

 

Mi-septembre, les pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) ont donc décidé d’un plan d’un milliard de dollars sur quatre ans pour éviter notamment que les jihadistes étendent leurs attaques aux pays situées plus au sud. 

 

Le président de la commission de la Cédéao, Jean-Claude Brou, a planté le décor : “2.200 attaques ces quatre dernières années, 11.500 morts, des milliers de blessés”, “des millions de déplacés”, une “activité économique considérablement affectée”, des “conflits intercommunautaires exacerbés” au Sahel et une menace qui s’étend au Sud.

 

 

G5 Sahel : vers une plus grande coopération des Lire la suite

Soudan : de nombreuses ruptures avec l’ancien régime

Soudan : de nombreuses ruptures avec l’ancien régime

18 octobre 2019

 

La purge des caciques de l’ex-régime se poursuit

 

Le gouvernement soudanais continue d’assainir l’appareil d’État en évinçant les cadres de l’ancien régime. Après la purge le mois dernier dans l’enseignement supérieur, ce sont de hauts responsables de l’ancien régime qui ont été démis de leur fonction.

Des têtes commencent également à tomber au sein des grandes compagnies nationales.

 

Ce mercredi 16 octobre, le Premier ministre soudanais Abdallah Hamdok a remplacé Mahjoub Othmane, le directeur de la compagnie nationale minière. Deux hauts responsables ministériels ont également été remplacés.

Les membres de l’ancien régime sont encore très nombreux à occuper des postes au sein de l’appareil d’État.

 

Alors que certains considèrent le parti mort avec le départ d’Omar el-Béchir, d’autres estiment qu’il reste dangereux. Le ministre des Finances appelle à saisir les bureaux et les avoirs du parti Congrès national pour les vendre aux enchères et pour rembourser une partie de la dette du Soudan.

 

 

Une femme nommée à la tête de la Cour suprême au Soudan

 

C’est une première historique au Soudan : une femme nommée à la tête de la Cour suprême. Neemat Abdallah Mohamed Khair est une juge Lire la suite

Les nouvelles routes de la soie seront-elles écologiques et durables ?

27 avril 2019

 

Rappel du contexte

 

Les nouvelles “routes de la soie” visent à multiplier les échanges entre l’Europe, l’Asie et l’Afrique, un projet titanesque né en 2013 dans l’esprit du président chinois.

L’objectif est de tisser une immense toile de routes, de lignes de chemin de fer et de ports dans 65 pays pour un total de plus de 1.000 milliards de dollars.

 

Des pays comme les Etats-Unis et l’Inde se montrent très méfiants envers le “BRI” (routes de la soie). Dans l’Union européenne, l’Italie a rejoint ce programme en mars, suscitant scepticisme et inquiétudes.

 

Les projets du BRI “s’inscrivent dans le tableau général qui montre la Chine gagner rapidement en influence mondiale”, observe Wang Jiangyu, professeur associé à la faculté de droit de l’Université de Singapour.

 

 

Chine : le forum des « routes de la soie » se clôture sur 57 milliards d’accords

 

Des accords de coopération pour 57 milliards d’euros ont été signés lors du deuxième forum des « Nouvelles routes de la soie » qui s’est achevé samedi 27 avril, à Pékin, a annoncé Xi Jinping.

 

Le président chinois en a profité pour exhorter davantage de pays à rejoindre la caravane chinoise.

Le mois dernier, l’Italie … Lire la suite

L’Iran soutenu par la Russie et la Chine, montre les dents contre les USA

28 avril 2019

 

Rappel du contexte

 

Les tensions entre Washington et Téhéran se sont accrues avec la décision de Donald Trump de retirer en mai 2018 les Etats-Unis de l’accord de 2015 sur le programme nucléaire iranien, puis de placer ce mois-ci les gardiens de la Révolution islamique, le corps d’élite des forces armées iraniennes, sur leur liste des organisations étrangères terroristes.

 

L’Iran a riposté en désignant officiellement les forces du commandement central des États-Unis, le CentCom, présentes dans le golfe Persique et dans toute la région comme une organisation terroriste.

 

L’Iran a affirmé que les navires américains qui traversent le détroit d’Ormuz pour entrer dans le golfe Persique doivent signaler leur passage aux Gardiens de la révolution qui sont chargés d’assurer la sécurité de ce détroit stratégique. En effet, une grande partie du pétrole produit par les pays de la région passe par ce détroit.

 

Le président américain a par ailleurs décidé de ne pas renouveler les exemptions qui permettaient à huit pays de continuer à importer du brut iranien, Washington voulant tarir complètement les exportations de pétrole iranien.

 

 

Une vidéo montre un drone iranien survoler un porte-avions américain

 

En pleine crise avec les États-Unis, l’Iran a fait un … Lire la suite

Inquiétudes scandinaves face à l’appétence de la Russie pour l’Arctique

17 avril 2019

 

Face au réveil russe, la Suède remilitarise une île de la Baltique

 

Après l’annexion de la Crimée, l’approche d’avions russes au plus près de l’espace aérien des pays nordiques, le brouillage de radars civils et l’observation en 2014 dans les eaux suédoises d’un sous-marin que Stockholm soupçonne d’être russe – malgré les dénégations de Moscou -, la Suède s’efforce de remplumer sa défense amaigrie depuis la fin de la Guerre froide.

 

Le pays a ainsi réintroduit une petite dose de conscription en 2017 et décidé de repositionner en janvier 2018 un régiment sur Gotland, île champêtre et touristique de 60.000 âmes.

Le Gotland est un avant-poste du pays scandinave situé le long d’une voie navale stratégique reliant la Baltique à la mer du Nord.

 

Territoire de 3.000 km2 à peu près à mi-distance de la Suède et de la Lettonie – autrefois soviétique -, Gotland offre un avantage crucial dans cette région d’Europe du nord pour le contrôle du ciel et de la mer, fait valoir le ministre suédois de la Défense Peter Hultqvist.

 

Mais sans présence militaire, même symbolique, l’île est à la merci d’une invasion.

La Suède ne croit pas à une menace directe russe, … Lire la suite

Frictions Norvège – Russie, qui prend de plus en plus la main sur l’Arctique

16 avril 2019

 

Dans l’Arctique russe, une base militaire symbole des ambitions de Moscou

 

Eau chaude, salle de sport, sauna et… soldats armés en motoneige : dans l’archipel arctique de Nouvelle-Sibérie, l’armée russe se targue d’avoir construit une base militaire des plus modernes, symbolisant les ambitions du Kremlin pour cette région riche en hydrocarbures.

 

Le “Trèfle du Nord”, accueillant 250 soldats sur l’île de Kotelny, au-delà du cercle polaire, doit servir de modèle pour de futures installations militaires dans l’Arctique, région stratégique pour Moscou qui ne cesse d’y renforcer sa présence, avec en ligne de mire notamment les nouvelles perspectives offertes par le réchauffement climatique.

 

L’Arctique est une région disputée et riche en ressources naturelles encore peu exploitées. S’y opposent les intérêts de 5 pays dont la Russie et les Etats-Unis. La Russie espère y devenir la première puissance économique et militaire tout en profitant du réchauffement climatique et de la fonte des glaces, qui devrait ouvrir de nouvelles routes commerciales dans le Grand Nord.

 

Moscou parie ainsi sur le passage du Nord-Est, qui relie l’océan Atlantique à l’océan Pacifique par l’Arctique et doit simplifier pour la Russie la livraison d’hydrocarbures en Asie du Sud-Est.

Les organisations écologistes s’inquiètent pour … Lire la suite

L’Otan s’affaiblit

5 avril 2019

 

Pompeo appelle l’Otan à s’adapter aux nouvelles menaces, évoque Russie et Chine

 

Le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo s’exprimait jeudi à Washington à l’ouverture d’une réunion des ministres des Affaires étrangères de l’Alliance atlantique fondée il y a tout juste 70 ans.

 

Il a appelé ses alliés de l’Otan à s’adapter aux nouvelles formes de menaces à travers le monde, pour faire face notamment aux ambitions de la Russie, à la concurrence stratégique de la Chine, à la menace iranienne et aux migrations incontrôlées.

 

“Nous devons adapter notre alliance pour faire face aux nouvelles menaces qui apparaissent (…), l’agression russe, les migrations incontrôlées, les cyberattaques, les menaces sur la sécurité énergétique, la concurrence stratégique chinoise, notamment dans la technologie et la 5G, et beaucoup d’autres choses”.

 

Le chef de la diplomatie américaine a déclaré aux journalistes que les membres de l’Otan avaient convenu de la nécessité que la Russie retire les troupes qu’elle a déployées au Venezuela en soutien au président en exercice Nicolas Maduro. Les Etats-Unis et de nombreux pays reconnaissent le chef de file de l’opposition, Juan Guaido, comme président légitime.

 

La question du Venezuela, a précisé Pompeo, a été évoquée lors de discussions sur Lire la suite

Centrafrique : le pays essaie de remonter la pente après les violences commises par les groupes armés

5 avril 2019

 

Opération séduction des forces de sécurité à Bangui

La police et la gendarmerie, qui ont souvent mauvaise presse en Centrafrique, mènent cette semaine une campagne de sensibilisation pour aller au contact des populations. Caravane qui circule dans la ville, présentation d’équipement et rencontres sur des stands au stade 20 000, place de Bangui. Une opération de trois jours qui rencontre un certain succès.

 

A Bangui, les forces de sécurité ne sont pas toujours bien vues. « Ils rackettent un peu. Bon, c’est la vie. On ne sait pas quoi faire… » Beaucoup de personnes font ce reproche.

Un bon point de départ pour parler aux gens, explique le capitaine de police, Paulin Gokara.

 

« La population a perdu un peu confiance en sa police, en sa gendarmerie et le but visé, c’est d’inviter la population à venir vers nous, découvrir le matériel que nous utilisons pour le travail, nous poser des questions. »

 

Une étape de sensibilisation importante pour les forces de sécurité intérieure en pleine reconstruction. 500 nouveaux gendarmes et policiers sont récemment sortis de l’école et devraient être déployés sur le territoire.

 

Formation des avocats du corps spécial de la CPS

 

En Centrafrique, Lire la suite

Les actions contre Donald Trump se poursuivent aux USA

4 avril 2019

 

Les démocrates réclament les déclarations de revenus de Donald Trump

 

Nouvelle offensive des démocrates contre le président Donald Trump, non contents des conclusions du rapport Mueller, qui réclament au fisc américain les six dernières déclarations d’impôts du président Donald Trump.

 

C’est Richard Neal, le président de la Commission chargée de la fiscalité, élu démocrate du Massachusetts à la Chambre des représentants qui en a fait la demande officielle hier annonce Politico. Et selon lui, cette demande fait partie de ses prérogatives.

 

Richard Neal attend ces documents avant le 10 avril. Mais la Maison Blanche a déjà fait savoir qu’elle ne transmettrait aucun papier. C’est donc un nouveau bras de fer qui s’engage entre le camp démocrate et l’administration Trump, conclut le Washington Post.

 

 

Accréditations secret-défense : le gendre de Trump sous les projecteurs

 

Le gendre de Donald Trump, Jared Kushner, a longtemps pu rester à l’abri des regards. Mais une polémique autour des accréditations secret-défense de la Maison Blanche a braqué les projecteurs sur celui qui est devenu l’un des hommes les plus puissants des Etats-Unis.

 

Contrairement à son beau-père, avide d’attention médiatique, Jared Kushner est notoirement discret. Le fait qu’il soit allé lundi soir Lire la suite

Tchad : démocratie faible, population en détresse

2 avril 2019

 

L’opposition divisée sur la suspension de sa participation à la Céni

 

La mise en place de la Commission nationale électorale indépendante tchadienne, l’organe en charge des élections, ne finit pas de susciter la polémique. L’opposition a dénoncé le processus de désignation des membres de l’organe et suspendu sa participation au processus. Néanmoins, tous les partis de cette mouvance ne se reconnaissent pas dans cette posture.

 

 

Un an de censure des réseaux sociaux au Tchad

 

Depuis un an, les Tchadiens n’ont plus accès normalement à leurs réseaux sociaux. Dans un pays où le taux de pénétration d’internet est parmi les plus faibles du continent, la mesure amoche encore la liberté d’expression.

Ces blocages sont le fruit d’une volonté gouvernementale.

 

La situation sécuritaire au Tchad est évasivement évoquée. « Nous ne pouvons pas nous permettre que des terroristes utilisent ces canaux pour créer l’insécurité », a précisé à l’AFP le ministre de la Communication, Oumar Yaya Hissein.

 

Une référence aux défis militaires auxquels est confronté le Tchad à ses frontières, notamment à la lutte contre le groupe armé nigérian Boko Haram, au Sud, depuis 2015.

Alors bien sûr, vous croiserez des Tchadiens connectés. Les 400 000 internautes adeptes de Lire la suite

Burkina Faso : des dizaines de morts dans des violences intercommunautaires

 

4 avril 2019

 

Des dizaines de civils sont morts la semaine dernière dans des violences intercommunautaires au Burkina Faso, a-t-on appris mercredi auprès des autorités.

Le ministre de l’Administration territoriale, Simeon Sawadogo, a déclaré que 62 personnes avaient péri à Arbinda.

 

Les violences ont eu lieu au nord du pays, près de la frontière malienne.

Ces violences ont commencé dans la nuit du 31 mars, lorsqu’un dignitaire religieux et six membres de sa famille, du groupe ethnique fulsé, ont été tués par des hommes armés.

 

En représailles, des membres de la communauté peule, accusés de complicité avec des terroristes, ont été attaqués par les Fulsés.

« Les gens ont décidé sur-le-champ de terminer les Peuls», relate un habitant.

 

Ces violences intercommunautaires ont fait des victimes Fulsés et Peuls.

Dans la province voisine de Boulgou, les membres de la famille royale traditionnelle de Zoaga ont eux aussi été attaqués et 9 personnes ont péri, selon un bilan provisoire.

 

Face à la situation sécuritaire fragile au Burkina Faso, avec la fermeture de nombreux centres de santé et écoles, et environ 140 000 déplacés internes, le Conseil de sécurité de l’ONU exhorte le gouvernement burkinabè à la mise en place de réformes et Lire la suite

Mali : les violences se sont propagées du nord au centre du pays, correspondant à la frontière avec le Burkina Faso

 

3 avril 2019

 

 

Progrès dans la moitié nord du Mali

L’ensemble de la région du Sahel fait face à de graves problèmes transnationaux, allant des changements climatiques et de la sécheresse à l’insécurité croissante, à l’extrémisme violent et au trafic de personnes, d’armes et de drogues.

Le Conseil de sécurité des Nations Unies s’est réjoui mercredi des progrès réalisés dans la mise en œuvre de l’Accord de paix au Mali mais a déploré le retard dans l’application de plusieurs dispositions du texte.

Plus de 1.400 ex-combattants à Gao, à Kidal et à Tombouctou ont rejoint l’armée malienne dans le cadre du processus accéléré de désarmement, de démobilisation et de réintégration. Des administrations provisoires ont été mises en place dans chacune des cinq régions du Nord.

Cependant, le Conseil de sécurité a demandé au gouvernement malien et aux groupes armés de continuer à accélérer la mise en œuvre de l’Accord.

Il s’est déclaré de plus en plus préoccupé par la situation sécuritaire dans le centre du Mali.

 

 

Affrontements intercommunautaires et attaques djihadistes au centre

Il a fermement condamné la poursuite des attaques, y compris terroristes, contre les civils, les représentants des institutions, ainsi que les forces de sécurité nationales, internationales et Lire la suite

Journal du 24 février au 22 mars

PROCHE ET MOYEN-ORIENT

 

Après les propos de Trump, l’UE rappelle qu’elle ne reconnaît pas la souveraineté d’Israël sur le Golan ; Damas jure de reprendre le Golan

22 mars 2019

 

L’Union européenne ne reconnaît pas la souveraineté d’Israël sur le plateau du Golan, a déclaré vendredi une porte-parole de l’UE à Bruxelles, en réplique aux déclarations de Donald Trump à ce sujet.

 

Le président américain a estimé jeudi que le moment était venu pour Washington de reconnaître la souveraineté d’Israël sur ce plateau, pris à la Syrie par les troupes israéliennes lors de la guerre des Six-Jours en 1967 puis annexé par l’Etat hébreu en 1981.

 

Le régime syrien s’est juré vendredi de récupérer les hauteurs du Golan par “tous les moyens possibles”, et ses alliés comme certains de ses adversaires ont condamné les propos de Donald Trump.

 

A Moscou, également, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères a déclaré que tout changement de statut du Golan représenterait une violation flagrante des décisions des Nations unies sur cette question.

 

De la même façon, l’Iran, grand allié de Damas, a jugé illégale et inacceptable une reconnaissance de la souveraineté israélienne sur le … Lire la suite

Journal mondial du 15 au 24 février 2019

RELATIONS INTERNATIONALES

 

Internet et ses noms de domaine sous le coup d’une attaque inédite

23 février 2019

 

L’internet mondial est actuellement visé par une vague d’attaques informatiques d’une ampleur inédite, qui consistent à modifier les adresses des sites internet pour les pirater, a alerté vendredi l’organisme international qui attribue les adresses internet (ICANN).

 

Selon des experts extérieurs à l’ICANN interrogés par l’AFP, les pirates ciblent aussi bien des gouvernements que des services de renseignements ou de police, des compagnies aériennes ou l’industrie pétrolière et ce, au Moyen-Orient ou en Europe.

 

L’un d’entre eux estime en outre que ces attaques ont pour origine l’Iran.

“Il y a déjà eu des attaques ciblées mais jamais comme ça”, a indiqué vendredi à l’AFP David Conrad, un des responsables de l’ICANN.

 

Les attaques informatiques, de toute ampleur et de toute nature, se multiplient à une vitesse exponentielle ces dernières années. Selon les experts, les pirates appartiennent le plus souvent à deux catégories principales : des individus ou des groupes de “hackers” qui veulent gagner de l’argent ou bien des Etats, qui souhaitent espionner d’autres pays et/ou y semer des dissensions.

 

Selon experts et autorités de nombreux pays (en … Lire la suite

Journal mondial du 8 au 15 février 2019

RELATIONS INTERNATIONALES

 

Quand des chasseurs-bombardiers russes simulent l’attaque des radars norvégiens

14 février 2019

 

Des chasseurs-bombardiers SU-24 ont attaqué à deux reprises, durant les deux dernières années, un site de détection norvégien. Dans les deux cas, il s’agissait d’attaques simulées mais ces deux incidents, récemment révélés par le général Morten Haga Lunde, le chef d’état-major norvégien, inquiètent la Norvège.

 

Le petit port norvégien de Vardo serait le premier rayé de la carte de la Norvège si, d’aventure, Moscou lançait une attaque contre son voisin scandinave.

En effet, Vardo accueille depuis 1998 des installations radar militaires, appelées Globus II et Globus III (ce radar plus puissant est en construction).

 

Officiellement, ils traquent des objets célestes mais ils serviraient, au profit des États-Unis, de base de détection de missiles russes.

Ajoutons que ces radars dépendent des services de renseignement de la Norvège.

 

Lundi, le patron des armées norvégiennes, le général Morten Haga Lunde, a révélé que des chasseurs-bombardiers russes ont simulé des attaques de ce site.

La vague d’assaut russe a rompu sa formation d’attaque juste avant d’entrer dans les eaux territoriales norvégiennes. On imagine l’émoi du côté des contrôleurs aériens norvégiens…

 

Un … Lire la suite

Journal du 1er au 8 février 2019

RELATIONS INTERNATIONALES

 

La Russie entend répondre à l’activité militaire de la Norvège

7 février 2019

 

La Russie a accusé jeudi la Norvège de renforcer son activité militaire et d’accroître les risques entre les deux pays. Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, a expliqué que la Russie estimait que la Norvège, membre de l’Otan, participait de plus en plus à l’accroissement de la présence de l’Otan dans l’Arctique.

 

Zakharova a notamment pris pour exemple le projet d’aménagement cette année d’un port proche de la ville de Tromso, dans le nord de la Norvège, qui pourra accueillir des sous-marins nucléaires.

 

“Contrairement à la tradition des relations de voisinage et de coopération dans l’Arctique, Oslo continue d’accroître les tensions et les risques d’une action militaire. Cela ne restera pas sans réponse”, a-t-elle dit.

“La Fédération de Russie prendra toutes les mesures nécessaires pour assurer sa sécurité”.

 

La Norvège, qui compte 196 km de frontières terrestres avec la Russie, s’inquiète du renforcement des capacités de l’armée russe dans la péninsule de Kola, une région abritant plusieurs bases navales et zones interdites aux civils.

La Norvège a accueilli les manœuvres de l’Otan en … Lire la suite

Journal mondial du 1er au 4 février 2019

AFRIQUE

Au Tchad, les avions français frappent les rebelles

4 février 2019

Des Mirage 2000 français ont bombardé, dimanche dans le nord du Tchad, une colonne de pick-up d’un groupe armée rebelle descendant vers le sud en provenance de Libye.

Ces frappes ont été effectuées en appui de l’armée tchadienne.

L’information a été rendue publique lundi par le ministère des Armées précisant que cette intervention a « permis d’entraver cette progression hostile et de disperser la colonne » qui « s’infiltrait profondément en territoire tchadien ».

Les rebelles visés étaient ceux de l’Union des forces de la résistance (UFR), ainsi que l’a confirmé leur porte-parole Youssouf Hamid, interrogé au téléphone par l’Agence France-Presse depuis Libreville. Il a déploré le « tournant dangereux » pris par la France en intervenant militairement dans les « affaires internes» du Tchad.

Source : Le Figaro

L’armée libyenne affronte toujours la rébellion tchadienne dans le sud

2 février 2019

L’opération militaire lancée, il y a plus de deux semaines, par l’Armée nationale libyenne (ANL) sous le commandement de Khalifa Haftar, dans le sud du pays, se poursuit. Après avoir sécurisé Sebha et ses environs, l’ANL continue sa progression vers d’autres localités.

Vendredi à l’aube, de violents combats … Lire la suite

Journal mondial du 25 janvier au 1er février 2019

Lire la suite

Journal mondial : du 22 au 25 janvier 2019

Lire la suite

Journal du 18 au 22 janvier 2019

Lire la suite

Journal mondial : du 11 au 18 janvier 2019

Lire la suite

Journal mondial : du 21 décembre 2018 au 11 janvier 2019

Lire la suite

Journal mondial : du 11 au 21 décembre

Lire la suite

Afghanistan : l’argent des talibans et la vente d’héroïne à l’Occident

 

 

AUDIO – 4 mai 2018

 

 

ARTICLE – 4 mai 2018

Pour l’Occident, l’Afghanistan est un pays important.

Il est riche en ressources minières, notamment en uranium, ce qui peut en effet intéresser les Occidentaux. Mais comment les exploiter alors que les taliban contrôlent une grande partie du pays et détestent l’Occident ?

 

En fait, il faut surtout noter que l’Afghanistan est voisin du Pakistan.

Ce pays détient l’arme nucléaire.

Si les taliban conquièrent de nouveau l’Afghanistan comme dans les années 1990, ils pourraient propager la guerre au Pakistan.

Il y aurait alors un risque sérieux qu’ils s’emparent de l’arme atomique.

 

Il est donc important de défaire les taliban.

Mais au bout de 16 années de guerre menée par l’Otan et les Américains, l’échec est flagrant.

En Afghanistan, les taliban contrôlent plus de la moitié du pays.

Et ils ont une ressource inépuisable leur permettant d’acheter toujours plus d’armes.

Comme beaucoup de mouvements terroristes dans le monde, ils se financent grâce au trafic de drogue.

 

L’Occident et les forces afghanes ont consacré d’importants moyens pour détourner la population de la culture du pavot. En pure perte.

Le pavot est la plante qui produit l’opium, … Lire la suite

Etats-Unis et Chine : guerre commerciale entre les 2 géants ?

 

AUDIO

 

ARTICLE

 

Que se passe-t-il entre les 2 premières puissances mondiales ?

Assiste-t-on au début d’une guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis ?

Le président américain, Donald Trump, veut s’attaquer au colossal déficit commercial des Etats-Unis avec la Chine. Il s’élève à 375 milliards de dollars en 2017. C’est-à-dire que les USA importent pour 505 milliards de dollars de produits chinois et exportent vers la Chine seulement pour 130 milliards de dollars de produits américains.

Donald Trump a donc décidé le 8 mars dernier d’imposer des droits de douane sur les importations d’aluminium et d’acier. Cette mesure concerne en théorie tous les pays, mais un grand nombre a obtenu des exemptions, sauf la Chine.

Pourtant ce pays ne fournit que 2,7 % de l’acier importé aux États-Unis, et moins de 10% de l’aluminium. Le principal partenaire commercial c’est le Canada, qui est exempté des taxes pour le moment.

Contre la Chine, les USA ont en plus dévoilé jeudi un projet de taxes supplémentaires pouvant frapper jusqu’à 60 milliards de dollars de produits en provenance de Chine.

Face à ces mesures protectionnistes, Pékin réagit avec force et se dit prête à une guerre commerciale.

Elle a … Lire la suite