Niger : le coup d’Etat est approuvé par la rue

1- Des clefs pour comprendre
Le Niger était plongé depuis des mois dans une crise politique lorsqu’un coup d’Etat renversa jeudi le président Mamadou Tandja : un « Conseil suprême pour la restauration de la démocratie (CSRD) » a pris le pouvoir dans des combats qui ont fait au moins 3 morts.
L’armée a suspendu la Constitution, déclaré le gouvernement « dissous », et a promis de ramener la démocratie.

Pays du sud du Sahara, frappé par la sécheresse et la désertification, le Niger a connu trois coups d’Etat entre 1974 et 1999. Le pays, qui figure parmi les moins développés selon l’index des Nations unies, a un taux de 70% d’illettrisme parmi sa population, et le plus fort taux de natalité au monde.
Frappé par une grande pauverté, c’est pourtant le troisième producteur mondial d’uranium.


2- Manifestations de soutien à la junte

Des centaines de Nigériens ont fait éclater vendredi leur joie après le coup d’Etat de la veille, selon des témoins, et l’opposition a appelé à une grande manifestation en soutien à la junte qui a renversé le président.

Dans la ville de Dosso (ouest), des habitants, par centaines, ont défilé pour « exprimer leur joie et leur … Lire la suite