Égypte : une dictature confortable…

 

AUDIO

http://infosplanetaires.com/wp-content/uploads/2018/03/Dictature-en-Égypte-le-26-mars-2018.mp3

 

ARTICLE

En Égypte le printemps arabe de 2011 n’a finalement accouché ni de de la démocratie, ni de la liberté.

Le président actuel, Abdel Fattah al-Sissi, se représente et a en face de lui un opposant de chiffon.

Tous les autres candidats potentiels ont été écartés, emprisonnés ou découragés. Ils se sont retirés en janvier en parlant de manœuvres d’intimidation.

Al-Sissi fait l’objet d’un véritable culte de la personnalité.

 

Après 3 jours de vote, les résultats seront promulgués le 2 avril.

Les élections sont très sécurisées, en raison des menaces de l’Etat islamique, qui n’est toujours pas vaincu en Égypte.

L’EI est furieux que l’armée ait renversé le président islamiste Mohamed Morsi en 2013, suite à d’immenses manifestations.

Le chef de l’armée était Al-Sissi, qui a ensuite élu président en 2014.

 

Depuis ce moment, l’EI multiplie les attentats.

Al-Sissi est déterminé face à l’État islamique.

Une vaste opération militaire a été lancée en novembre 2017 pour rétablir la sécurité dans le nord de la péninsule du Sinaï, où sévit une branche locale de l’EI. Cette opération a fait plus de 100 morts parmi les jihadistes mais aussi au moins 20 parmi les militaires, selon … Lire la suite

Maldives : la dictature au paradis

 

AUDIO

http://infosplanetaires.com/wp-content/uploads/2018/03/Maldives-le-22-mars-2018.mp3

 

Les Maldives, ce paradis blanc adulé chaque année par un million de touristes, ressemble de plus en plus à une dictature.

Le président Abdulla Yameen vient de mettre fin à 45 jours d’état urgence après avoir réussi son coup de force contre l’opposition et la Cour suprême.

Début février, cette dernière avait cassé les condamnations d’opposants politiques, ce qui constituait une humiliation pour le président, dont la dérive autoritaire est critiquée depuis plusieurs années à l’international.

L’état d’urgence a permis à Abdulla Yameen d’arrêter l’ex-président de la République et le président de la Cour suprême, lesquels sont accusés d’avoir comploté pour le renverser.

Du coup, la Cour suprême a fait marche arrière et est revenue sur sa décision initiale.

L’opposition est désormais muselée, en prison ou en exil, et la justice est à la botte du président.

Une manifestation rassemblant plusieurs milliers de personnes a été réprimée la semaine dernière et plus de 140 opposants arrêtés.

L’ONU et de nombreux pays appellent à un retour à la démocratie.

Ajoutons à ce régime autoritaire les graves atteintes aux droits de l’Homme.

La Charia y est strictement appliquée, y compris contre les enfants.

Et selon un rapport de … Lire la suite

Vers une dictature au Cambodge ?

 

AUDIO

http://infosplanetaires.com/wp-content/uploads/2018/03/Cambodge-le-22-mars-2018.mp3

 

Au Cambodge la démocratie recule.

Hun Sen est Premier ministre depuis 32 ans et s’accroche à son poste.

Des élections législatives doivent avoir lieu en juillet, mais le principal parti d’opposition a été dissout l’an dernier.

Son dirigeant, Kem Sokha, est en prison car accusé de trahison et de collusion avec les Américains en vue de renverser le gouvernement.

 

45 pays ont donc hier appelé le Cambodge à autoriser le principal parti d’opposition, à libérer son dirigeant et à garantir que les élections soient libres et honnêtes.

Bien entendu, le porte-parole du gouvernement a déclaré que Phnom Penh ne se soumettrait pas à des exigences formulées par des pays étrangers.

 

Au Cambodge, la presse aussi n’a plus voix au chapitre. Les journaux indépendants disparaissent en étant obligés de payer des impôts très élevés, et les attaques contre la presse indépendante se multiplient depuis 2016.

L’an dernier, le Cambodge occupait la 132ème place (sur 180 pays) au classement de Reporters Sans Frontières sur la liberté de la presse.

 

Cette dérive totalitaire déplaît aux Occidentaux, qui prennent des mesures de rétorsion.

Europe et Etats-Unis ont ainsi suspendu leur assistance à l’organisation des prochaines législatives.… Lire la suite