L’ancien président Zelaya peut rentrer au Honduras quand il veut, assure son successeur Lobo

AP – Le président hondurien Porfirio Lobo a assuré jeudi que son prédécesseur Manuel Zelaya pouvait revenir dans son pays s’il le souhaitait. « Il peut revenir au Honduras quand il le souhaite, et sera traité avec la dignité d’un ancien président ».
« Rien ne peut interdire à Zelaya son retour au Honduras, il est hondurien et peut revenir quand il le souhaite », a déclaré Profirio Lobo lors d’une conférence de presse à Juticalpa, sa ville natale, située à 170km de la capitale Tegucigalpa.

« Il n’y a pas à créer un conflit là où il n’y en a pas », a souligné le président Lobo. « L’ancien président Zelaya peut revenir à l’heure qu’il veut ».
Déposé par le coup d’Etat du 28 juin, Zelaya était revenu clandestinement au Honduras en septembre, où il avait trouvé refuge à l’ambassade brésilienne. Il s’est considéré comme le président légitime du pays, jusqu’à la fin de son mandat de quatre ans, et à l’élection présidentielle remportée par le conservateur Porfirio Lobo. Zelaya a depuis trouvé refuge en République dominicaine.… Lire la suite