Assassinat de Dubaï : le diplomate israélien expulsé par Londres appartient au Mossad

LONDRES (AFP) – Le diplomate israélien expulsé par Londres travaillait à l’ambassade pour le Mossad et sera remplacé par un autre responsable du service secret israélien, a indiqué mercredi la radio publique.
Le Royaume-Uni a annoncé mardi l’expulsion d’un diplomate israélien, déclarant qu’il existait « des raisons convaincantes de croire » à la responsabilité d’Israël dans l’utilisation de faux passeports britanniques par le commando qui a assassiné Mahmoud al-Mabhouh, l’un des fondateurs du bras armé du Hamas, le 20 janvier dans un hôtel de Dubaï.

« Nous sommes arrivés à la conclusion qu’il existait des raisons convaincantes de croire qu’Israël est responsable de cette utilisation abusive de passeports britanniques », a déclaré le ministre britannique des Affaires étrangères, David Miliband, devant la Chambre des Communes. « J’ai demandé à ce qu’un membre de l’ambassade d’Israël quitte le Royaume-Uni, en conséquence de cette affaire ».
« Le gouvernement prend cette affaire extrêmement au sérieux. Une telle utilisation abusive de passeports britanniques est intolérable », a-t-il ajouté.

Le diplomate israélien a deux semaines pour quitter le pays, a précisé un porte-parole du Premier ministre Gordon Brown.
Selon la radio publique et le quotidien israélien Yediot Aharonot, le diplomate qui était en fait … Lire la suite

Palestine : la colonisation se poursuit

1- Des clefs pour comprendre
Les négociations de paix en vue de la coexistence d’un État palestinien à côté de l’État israélien piétinent depuis des années.
La raison majeure est celle de la poursuite de la colonisation par Israël dans les territoires occupés.
Suite à la guerre de 1967, l’Etat hébreu a conquis la Cisjordanie et Jérusalem-Est, conquêtes non reconnues par la communauté internationale.
Depuis, le nombre de colons augmente régulièrement dans ces territoires, au détriment de la population arabe. Les colons revendiquent leurs terres au nom d’un héritage biblique.

Depuis qu’Israël a signé son premier accord avec les Palestiniens dans le cadre du processus de paix en 1993, la population des implantations juives en Cisjordanie a plus que doublé, s’élevant à près de 300.000 habitants aujourd’hui.
A cela s’ajoutent environ 200.000 juifs qui vivent dans les quartiers arabes de Jérusalem-Est, dont les Palestiniens veulent faire la capitale de leur futur Etat indépendant.
Au contraire, Israël a proclamé que Jérusalem réunifiée serait sa capitale à jamais, une initiative reconnue par aucun pays étranger.

Au total, un demi-million de colons juifs vivent aujourd’hui au beau milieu de 3 millions de Palestiniens dans une centaine d’implantations jugées illégales par la communauté internationale … Lire la suite

L’Autorité palestinienne impuissante

1- Des clefs pour comprendre
Les négociations de paix en vue de la coexistence d’un Etat palestinien à côté de l’Etat israélien piétinent depuis des années.
La raison majeure est celle de la poursuite de la colonisation par Israël dans les territoires occupés.
Suite à la guerre de 1967, l’Etat hébreu a conquis la Cisjordanie et Jérusalem-Est, conquêtes non reconnues par la communauté internationale.
Depuis, le nombre de colons augmente régulièrement dans ces territoires, au détriment de la population arabe. Les colons revendiquent leurs terres au nom d’un héritage biblique.

Depuis qu’Israël a signé son premier accord avec les Palestiniens dans le cadre du processus de paix en 1993, la population des implantations juives en Cisjordanie a plus que doublé, s’élevant à près de 300.000 habitants aujourd’hui.
A cela s’ajoutent environ 200.000 juifs qui vivent dans les quartiers arabes de Jérusalem-Est, dont les Palestiniens veulent faire la capitale de leur futur Etat indépendant.
Au contraire, Israël a proclamé que Jérusalem réunifiée serait sa capitale à jamais, une initiative reconnue par aucun pays étranger.

Au total, un demi-million de colons juifs vivent aujourd’hui au beau milieu de 3 millions de Palestiniens dans une centaine d’implantations jugées illégales par la communauté internationale … Lire la suite

Téhéran jure de soutenir le Hezbollah contre Israël

AP – Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a décrété jeudi que si Israël partait une nouvelle fois en guerre contre le Hezbollah, Téhéran serait aux côtés du mouvement chiite libanais qui devrait riposter avec force afin de « clore le dossier une bonne fois pour toutes ».

Ces propos, tenus lors d’une conversation téléphonique avec le chef spirituel du parti de Dieu, le cheikh Hassan Nasrallah, et rapportée par l’agence de presse officielle IRNA, sont le dernier en date d’une série d’échanges de plus en plus virulents: Israël, le Liban et la Syrie font de la surenchère verbale depuis un mois, se mettant réciproquement en garde contre tout déclenchement des hostilités.

Ahmadinejad a exhorté Nasrallah a préparer ses combattants de manière à ce que si les Israéliens « veulent répéter les erreurs du passé, alors leur dossier sera clos une bonne fois pour toutes et la région délivrée de leurs méthodes pour toujours ».
« Les Iraniens seront aux côtés des Libanais et de la région dans cette affaire », a-t-il ajouté.
L’Iran est un des principaux soutiens du Hezbollah, auquel il fournirait des armes et des millions de dollars, bien que Téhéran démente armer le mouvement chiite.

La semaine … Lire la suite