Journal du 24 juillet 2018

 

Au moins 207 défenseurs de l’environnement tués en 2017, année noire

Pour s’être opposées à des projets miniers, forestiers ou agro-industriels, au moins 207 personnes ont été tuées dans le monde en 2017, année la plus meurtrière pour les défenseurs de l’environnement, selon Global Witness.

 

Ce bilan, publié mardi, est sans doute bien en-deçà de la réalité, souligne l’ONG britannique. Et il surpasse celui de 2016 qui, avec au moins 200 morts, était déjà une année record.

Leaders autochtones, rangers chargés de protéger la faune sauvage ou “personnes ordinaires” défendant leur terre ou leur rivière, ces victimes ont été recensées dans 22 pays.

 

Le Brésil a connu la pire année, avec 57 meurtres. La Colombie en a compté 24.

En Afrique, sur 19 meurtres, 17 étaient liés à du braconnage ou des activités minières illégales.

48 personnes ont été tuées pour les seules Philippines, du jamais vu dans un pays asiatique, selon ce rapport.

 

Pour Global Witness, “le lien” est clair entre cette violence et nos produits de consommation courante: “agriculture de masse, mines, braconnage, abattage forestier… alimentent en composants et ingrédients les rayons de nos supermarchés, qu’il s’agisse d’huile de palme pour les shampooings, de … Lire la suite

Journal du 23 juillet

Irak : le siège du gouvernement kurde attaqué à Erbil

Des hommes armés, présentés par les autorités comme des membres du groupe Etat islamique, sont entrés lundi au siège du Gouvernement régional du Kurdistan irakien (GRK) et au moins l’un d’entre eux s’est fait exploser, a-t-on appris des autorités.

Les premiers éléments de l’enquête montrent qu’au moins un fonctionnaire a été tué et que deux policiers ont été blessés.

Selon les autorités, tous les assaillants ont été abattus.

Source : Reuters

 

Des milliers d’Israéliens dans la rue contre une loi interdisant la GPA aux couples gays

Des milliers d’Israéliens ont manifesté dimanche, notamment à Tel-Aviv, contre une loi excluant les couples de même sexe du droit de recourir à la gestation pour autrui (GPA).

La police n’a pas donné de chiffres sur le nombre de manifestants mais le quotidien Haaretz a évoqué la présence de quelque 60.000 personnes.

L’appel aux manifestations et à une grève dimanche a été lancé après le vote mercredi par le Parlement d’une loi autorisant le recours à une mère porteuse pour les femmes célibataires ou stériles, mais l’interdisant aux couples de même sexe et aux hommes célibataires.

Auparavant, ce droit n’était accordé en Israël … Lire la suite

L’Iran en Syrie, à la frontière d’Israël : panique à Jérusalem

 

AUDIO – le 15 mai

 

 

 

ARTICLE – le 15 mai

Pourquoi les Etats-Unis ont-ils décidé de transférer leur ambassade de Tel-Aviv à Jérusalem ?

Ce symbole a pourtant des conséquences catastrophiques, en provoquant la colère des Gazaouis et des Palestiniens en général.

Pour les Palestiniens, Jérusalem-Est doit en effet devenir la capitale de leur futur État.

 

Cependant la nouvelle ambassade des Etats-Unis ne se situe pas dans Jérusalem-Est, donc n’est pas dans un territoire annexé par Israël.

Il n’empêche, pour les Palestiniens c’est la perspective d’un État indépendant qui s’éloigne encore un peu plus.

Surtout que la colonisation israélienne se poursuit à grande échelle dans les territoires occupés, donc à Jérusalem-Est et en Cisjordanie.

 

La colère des Palestiniens s’est traduite par d’immenses manifestations. Des dizaines de Gazaouis se sont faits abattre par l’armée israélienne à la frontière. Sans compter les centaines de blessés.

 

Si Israël est accusée de crimes de guerre, il faut aussi rappeler que le Hamas donne des sommes importantes aux familles des Palestiniens tués ou blessés.

Le mouvement islamiste contrôle sévèrement la bande de Gaza.

Il galvanise la résistance à Israël et encourage les jeunes à mourir en martyr, leur … Lire la suite

Gaza : la frontière israélo-palestinienne sur le fil du rasoir

 

AUDIO – 6 avril 2018

 

 

ARTICLE – 6 avril 2018

 

Les Palestiniens de la bande de Gaza sont d’éternels réfugiés, de génération en génération.

70 ans après la création d’Israël, ils continuent de réclamer le droit de rentrer chez eux, dans ce pays dont ils ont été chassés.

 

Depuis le 30 mars, ils commémorent cette catastrophe, la Nakba en arabe. Ils sont des dizaines de milliers massés près de la frontière avec Israël et réclament “le droit au retour”. Ils ont prévu de cesser leur rassemblement 6 semaines après, le 15 mai, jour anniversaire de la Nakba.

 

Mais les heurts sont nombreux avec l’armée israélienne, qui tire à balles réelles.

Il faut noter que certains manifestants étaient en fait des combattants du Hamas ou d’autres groupes extrémistes.

A ce jour, 20 Palestiniens sont morts et plus de 1.500 blessés, alors qu’on ne compte aucun soldat israélien décédé.

 

Israël attribue la faute au Hamas, qui contrôle d’une main de fer la bande de Gaza.

Il faut dire que ce mouvement islamiste donne des sommes importantes aux familles des Palestiniens tués ou blessés.

De plus, des Palestiniens n’hésitent pas à provoquer l’armée israélienne avec divers … Lire la suite