AILLEURS DANS LE MONDE…

Pendant que les grands médias se concentrent sur quelques sujets d’actualité, dont la révolution égyptienne, nous n’oublions pas le reste du monde…

Lundi 21 février 2011 – Guerre civile en Libye
En Libye, Kadhafi est arrivé au pouvoir en 1969 et s’est autoproclamé “Guide de la révolution”. Il exerce depuis un pouvoir sans partage.
Suite aux révolutions en Tunisie et en Égypte, des manifestations ont éclaté en Libye.
Plusieurs villes sont tombées aux mains des manifestants à la suite de défections dans l’armée.
Les violences ont atteint la capitale Tripoli, alors que Seif Al-Islam, le fils du leader contesté Mouammar Kadhafi, a brandi la menace d’un bain de sang dans le pays.
Le bilan des manifestations a atteint 233 morts, a indiqué lundi matin Human Rights Watch.
Source : AFP

 

Lundi 21 février 2011 – Bahreïn : des manifestants appellent au “renversement” de la famille royale
Comme dans beaucoup de pays du Moyen-Orient, des manifestations ont éclaté au Bahreïn, où la famille royale au pouvoir est sunnite. La majorité chiite (70% des 525.000 citoyens de Bahreïn) se plaint de subir des discriminations.
Une semaine de contestation a fait au moins 8 morts et plusieurs centaines de blessés.
Les souverains ont … Lire la suite

La Russie livrera des missiles antimissiles à l’Iran

Reuters – La Russie entend respecter ses engagements et livrer à l’Iran le système de défense antimissiles S-300 commandé par Téhéran, a déclaré le vice-ministre des Affaires étrangères Sergeï Riabkov, cité par l’agence Interfax.
Moscou avait indiqué mercredi que la livraison avait été reportée pour des raisons techniques.
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, reçu lundi au Kremlin, a invité le président russe Dmitri Medvedev à renoncer à cette vente qui pourrait permettre à Téhéran de faire face à des frappes ciblées contre ses installations nucléaires.

“Il existe un contrat pour fournir ce système à l’Iran et nous le remplirons. Les retards sont dus à des problèmes techniques”, a déclaré Sergeï Riabkov.
Ce dernier s’est élevé contre les tentatives de politiser les exportations d’armes russes vers l’Iran.
“Il est absolument incorrect de mettre l’accent sur la question de la fourniture de S-300 et d’en faire un problème majeur, sans parler du fait de la lier aux discussions visant à rétablir la confiance sur le caractère purement pacifique du programme nucléaire iranien”, a-t-il dit.
Guy Faulconbridge, version française Pascal Liétout

Lire aussi « Iran : agir militairement ? »Lire la suite

Téhéran jure de soutenir le Hezbollah contre Israël

AP – Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a décrété jeudi que si Israël partait une nouvelle fois en guerre contre le Hezbollah, Téhéran serait aux côtés du mouvement chiite libanais qui devrait riposter avec force afin de “clore le dossier une bonne fois pour toutes”.

Ces propos, tenus lors d’une conversation téléphonique avec le chef spirituel du parti de Dieu, le cheikh Hassan Nasrallah, et rapportée par l’agence de presse officielle IRNA, sont le dernier en date d’une série d’échanges de plus en plus virulents: Israël, le Liban et la Syrie font de la surenchère verbale depuis un mois, se mettant réciproquement en garde contre tout déclenchement des hostilités.

Ahmadinejad a exhorté Nasrallah a préparer ses combattants de manière à ce que si les Israéliens “veulent répéter les erreurs du passé, alors leur dossier sera clos une bonne fois pour toutes et la région délivrée de leurs méthodes pour toujours”.
“Les Iraniens seront aux côtés des Libanais et de la région dans cette affaire”, a-t-il ajouté.
L’Iran est un des principaux soutiens du Hezbollah, auquel il fournirait des armes et des millions de dollars, bien que Téhéran démente armer le mouvement chiite.

La semaine dernière, Nasrallah avait déjà menacé Israël … Lire la suite

Brésil : 44 jours de pluies consécutives ont fait au moins 73 morts dans l’Etat de Sao Paulo

SAO PAULO (AFP) – Les pluies qui s’abattent sans discontinuer depuis décembre sur l’Etat de Sao Paulo (sud-est du Brésil) ont fait 73 morts alors que l’été austral est le plus pluvieux des soixante dernières années.
Il a plu quotidiennement depuis 44 jours sur Sao Paulo, la grande métropole de 18 millions d’habitants avec la banlieue, a indiqué l’Institut national de la météorologie.
Jeudi, après de fortes chaleurs, un orage avec des vents de 80 km heure a éclaté en fin d’après-midi.

Ces pluies ont provoqué le chaos et des embouteillages de plus de cent kilomètres dans la ville de Sao Paulo où plusieurs avenues importantes ont été inondées, selon des images prises par hélicoptère et diffusées à la télévision Bandeirante.
Les autorités ont recensé officiellement 73 victimes depuis décembre. La plupart des morts sont dues à des glissements de terrain, des effondrements d’habitations ou des débordements de rivières.

La dernière victime en date, jeudi, a été une femme de 72 ans, entraînée par le courant dans le quartier pauvre de Parque Santa Madalena après que six maisons se furent écroulées.
L’aéroport de Congonhas, le plus important du pays, a dû fermer pendant plus d’une heure en raison des intempéries … Lire la suite

Des militants de Gaza revendiquent une tentative d’attaque contre Israël

AP – Des militants des Comités de résistance populaire (CRP) dans la Bande de Gaza ont revendiqué mardi une tentative d’attaque sur les plages israéliennes au moyen de bombes flottantes lancées à la mer. L’opération visait à venger l’assassinat d’un commandant du la branche armée du Hamas à Dubaï le 20 janvier.

Les CRP, faction proche du Mouvement de la résistance islamique au pouvoir à Gaza, affirment que d’autres barils contenant des explosifs flottaient encore en mer Méditerranée, après que la police israélienne en ait retrouvé deux sur ses plages lundi.
“Nous confirmons qu’il y a encore beaucoup de ces engins explosifs dans l’océan qui n’ont pas encore explosé. L’ennemi sioniste doit s’attendre à plus d’actions de ce type de la part de la résistance palestinienne”, a déclaré Abou Saed, un porte-parole des CRP, dans une déclaration conjointe avec le Jihad islamique et les Brigades des martyrs d’Al-Aqsa.

Cette opération intervient en représailles à l’assassinat à Dubaï de Mahmoud al-Mabhouh, 50 ans, l’un des fondateurs des Brigades Ezzedine Al-Qassam, la branche militaire du mouvement islamiste palestinien. Il avait été retrouvé assassiné dans un hôtel de Dubaï le 20 janvier dernier.
Alors que l’Etat hébreu s’est refusé à tout commentaire sur … Lire la suite

L’Irak et l’Iran tentent de régler leur litige frontalier

Reuters – L’Iran et l’Irak annoncent avoir engagé un processus de négociations en vue d’apaiser les tensions autour d’un gisement pétrolier litigieux situé sur leurs 1.500 km de frontière commune.
Les ministres iranien et irakien des Affaires étrangères, Manouchehr Mottaki et Hochiar Zébari, se sont rencontrés pour évoquer la brève occupation en décembre par des soldats iraniens de ce champ pétrolier situé en Irak.
Lors d’une conférence de presse commune à l’issue de cette entrevue à Bagdad, ils n’ont pas annoncé le règlement du litige mais Mottaki a déclaré que les forces iraniennes avaient reçu l’ordre de “regagner leurs positions antérieures”.

“Les troupes iraniennes ont amené le drapeau iranien et se sont retirées à une certaine distance”, a confirmé Zébari, laissant entendre que ce retrait restait insuffisant.
Le chef de la diplomatie irakienne a précisé que les deux parties étaient convenues de “normaliser les conditions à la frontière et de rétablir les choses comme avant”.
“Nous avons eu un problème, ce problème est toujours pendant mais nous voulons le résoudre”, a ajouté Zébari.

Interrogé sur une éventuelle médiation des Nations unies, Zébari a répondu: “Ce ne sera pas nécessaire d’avoir recours à l’Onu (…) parce qu’il y a des solutions … Lire la suite

Iran : agir militairement ?

1- Des clefs pour comprendre
Les grandes puissances et Israël soupçonnent depuis 2002 l’Iran de vouloir se doter de l’arme nucléaire sous couvert d’un programme civil, ce que Téhéran nie farouchement, proclamant son droit à enrichir de l’uranium à des fins pacifiques.
Signataire du Traité de non-prolifération nucléaire (TNP), l’Iran insiste sur son droit à maîtriser à des fins de production d’électricité la totalité du cycle des combustibles nucléaires, y compris l’enrichissement de l’uranium.

L’enrichissement d’uranium permet d’obtenir aussi bien le combustible pour une centrale nucléaire que la matière première d’une bombe atomique. Avec ses missiles, il deviendrait alors possible pour l’Iran d’envoyer des bombes atomiques sur des pays ennemis, notamment Israël.
En étant membre du TNP, l’Iran s’est engagé à ne pas chercher à se doter de l’arme atomique et à accepter des inspections, à la différence d’Israël, qui n’a pas rejoint ce traité.

Mais l’Iran impose beaucoup de restrictions aux inspections de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA).
Cela fait 6 ans qu’elle cherche à établir la véritable nature des activités nucléaires de Téhéran. Malgré des inspections régulières, elle n’est toujours pas en mesure de dire si le programme nucléaire est totalement pacifique.

Depuis des années l’Iran négocie … Lire la suite