AILLEURS DANS LE MONDE…

Pendant que les grands médias se concentrent sur quelques sujets d’actualité, dont la révolution égyptienne, nous n’oublions pas le reste du monde…

Lundi 21 février 2011 – Guerre civile en Libye
En Libye, Kadhafi est arrivé au pouvoir en 1969 et s’est autoproclamé « Guide de la révolution ». Il exerce depuis un pouvoir sans partage.
Suite aux révolutions en Tunisie et en Égypte, des manifestations ont éclaté en Libye.
Plusieurs villes sont tombées aux mains des manifestants à la suite de défections dans l’armée.
Les violences ont atteint la capitale Tripoli, alors que Seif Al-Islam, le fils du leader contesté Mouammar Kadhafi, a brandi la menace d’un bain de sang dans le pays.
Le bilan des manifestations a atteint 233 morts, a indiqué lundi matin Human Rights Watch.
Source : AFP

 

Lundi 21 février 2011 – Bahreïn : des manifestants appellent au « renversement » de la famille royale
Comme dans beaucoup de pays du Moyen-Orient, des manifestations ont éclaté au Bahreïn, où la famille royale au pouvoir est sunnite. La majorité chiite (70% des 525.000 citoyens de Bahreïn) se plaint de subir des discriminations.
Une semaine de contestation a fait au moins 8 morts et plusieurs centaines de … Lire la suite

Fédération russe : le terrorisme islamiste continue

1- Des clefs pour comprendre
Ingouchie, Daguestan et Tchétchénie : ces 3 républiques caucasiennes du sud de la Fédération de Russie sont plongées dans un cycle de violences, auquel les forces russes ne trouvent pas la parade depuis des années, alors même que Moscou avait fait grand cas en avril 2009 de la fin de l’opération antiterroriste en vigueur en Tchétchénie pendant une décennie.

Si les combats à grande échelle ont pris fin en Tchétchénie, république à majorité musulmane ravagée par deux guerres séparatistes depuis 1994 (au total, quelque 100.000 personnes, soit 10% de la population, y trouvèrent la mort), des militants islamistes radicaux poursuivent leurs attaques contre les forces de police et d’autres représentants des autorités, les violences s’étendant aux républiques voisines.

Depuis cet été, la Tchétchénie, comme les autres républiques du Caucase, est le théâtre d’un regain de violences imputées aux rebelles séparatistes. Début septembre, les principales ONG russes de défense des droits de l’Homme estimaient que le Caucase du Nord est plongé dans une « guerre civile ».
Le nombre d’attentats et autres attaques est en nette recrudescence. Les autorités imputent ces attaques aux insurgés musulmans, financés par l’étranger.

Depuis juin, au moins 260 personnes ont été … Lire la suite

Russie : arrestations d’opposants par dizaines à St-Pétersbourg et Moscou

Reuters – La police russe a interpellé une trentaine de personnes mercredi à Saint-Pétersbourg, au cours d’un rassemblement organisé pour protester contre les restrictions au droit constitutionnel de réunion.

« La Russie sera libre », a déclaré un militant d’opposition, Andreï Dmitriev, avant d’être évacué par des policiers vers un bus en attente, dans le centre de la deuxième ville de Russie. Ce rassemblement avait réuni autour de 300 personnes.
A Moscou, une manifestation du même genre a rassemblé une cinquantaine d’opposants, dont une bonne dizaine ont été interpellés.

Les organisations d’opposition russe ont commencé l’an dernier à tenir des manifestations le dernier jour de chaque mois, afin de défendre l’article 31 de la Constitution, qui consacre la liberté de rassemblement.
Les opposants estiment que cela leur donne le droit de se rassembler sans autorisation préalable, ce dont sont régulièrement privées les organisations d’opposition. La police disperse régulièrement des rassemblements non autorisés.

Or les manifestations de rue sont l’une des rares voies encore possibles pour s’opposer, les médias d’Etat se fermant aux opposants, qui, souvent, ne peuvent même plus faire acte de candidature à des élections.
Denis Pintchouk; Eric Faye pour le service français… Lire la suite

Géorgie : Saakachvili vilipendé suite à l’affaire du faux reportage

TBILISSI (AFP) – Le scandale autour de la récente diffusion en Géorgie d’un reportage télévisé annonçant à tort une invasion russe porte sérieusement atteinte à la crédibilité du président Mikheïl Saakachvili en Occident, ont estimé mardi des analystes et des diplomates.
L’émission, programmée par une chaîne, Imedi, jugée proche du président, est une tentative maladroite –et contreproductive– de discréditer l’opposition du pays, estiment les experts.

L’initiative a soulevé une volée de bois vert, tant de la part des Etats-Unis, principal allié de la Géorgie, que de celle des représentations diplomatiques européennes.
L’incident s’est produit alors que la Géorgie était déjà sous pression croissante de la communauté internationale pour atteintes à la liberté de la presse: certains estiment qu’elles se sont multipliées depuis l’arrivée au pouvoir de M. Saakachvili en 2003.
« Cela soulève des préoccupations sérieuses sur le contrôle des médias », a déclaré à l’AFP un diplomate occidental à Tbilissi, sous couvert de l’anonymat.

« Il est impossible de penser que cette émission est passée sans l’aval des autorités », souligne-t-il.
Imedi avait diffusé samedi soir des images de la guerre éclair d’août 2008 entre la Géorgie et la Russie et affirmé que des chars russes faisaient route sur … Lire la suite

La Russie livrera des missiles antimissiles à l’Iran

Reuters – La Russie entend respecter ses engagements et livrer à l’Iran le système de défense antimissiles S-300 commandé par Téhéran, a déclaré le vice-ministre des Affaires étrangères Sergeï Riabkov, cité par l’agence Interfax.
Moscou avait indiqué mercredi que la livraison avait été reportée pour des raisons techniques.
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, reçu lundi au Kremlin, a invité le président russe Dmitri Medvedev à renoncer à cette vente qui pourrait permettre à Téhéran de faire face à des frappes ciblées contre ses installations nucléaires.

« Il existe un contrat pour fournir ce système à l’Iran et nous le remplirons. Les retards sont dus à des problèmes techniques », a déclaré Sergeï Riabkov.
Ce dernier s’est élevé contre les tentatives de politiser les exportations d’armes russes vers l’Iran.
« Il est absolument incorrect de mettre l’accent sur la question de la fourniture de S-300 et d’en faire un problème majeur, sans parler du fait de la lier aux discussions visant à rétablir la confiance sur le caractère purement pacifique du programme nucléaire iranien », a-t-il dit.
Guy Faulconbridge, version française Pascal Liétout

Lire aussi « Iran : agir militairement ? »Lire la suite

Russie : Medvedev lance une opération « mains propres » dans la police

MOSCOU (AFP) – Le président russe Dmitri Medvedev a ordonné jeudi une vaste réforme du ministère de l’Intérieur pour punir durement les policiers commettant des crimes et délits, alors que les forces de l’ordre ont été ces derniers mois au coeur de nombreux scandales.
« Ce n’est que le début » de la réforme, a-t-il prévenu, face à une assemblée de hauts responsables du ministère, dans un discours très détaillé et repris en longueur par les agences russes.

M. Medvedev a transmis jeudi au Parlement un projet de loi prévoyant que le fait d’être un agent du ministère de l’Intérieur soit considéré « comme un facteur pénal aggravant » si celui-ci commet un crime.
« Il faut lutter avec sévérité contre ceux qui enfreignent la discipline. celui qui n’obéit pas à un ordre est un criminel », a-t-il martelé.
Le chef de l’Etat a ordonné par ailleurs au gouvernement dirigé par son prédécesseur, Vladimir Poutine, de mettre en place d’ici au 1er décembre un nouveau cadre législatif sur le travail de la police.

Il a aussi intimé au ministre de l’Intérieur, Rachid Nourgaliev, d’établir d’ici à un mois un plan de lutte contre la corruption au sein du ministère et … Lire la suite

Les milliardaires russes ont de nouveau le vent en poupe

MOSCOU (AFP) – Les milliardaires russes se sont refait une santé à l’issue de 2009, après avoir vu leurs fortunes plonger de façon impressionnante en raison de la crise économique mondiale, selon l’édition de lundi du magazine russe Finans.
Début 2010, le titre d’homme le plus riche de Russie est revenu au patron de l’aciérie Novolipetsk (NLMK), Vladimir Lissine, dont la fortune a plus que doublé en un an pour s’établir à 18,8 milliards de dollars (contre 7,7 milliards en 2009), d’après le classement annuel du journal.

Cet homme discret, âgé de 54 ans, est « peu connu du grand public », mais il est considéré comme un « tsar » à Lipetsk (500 km au sud de Moscou), son fief d’adoption, où il contrôle notamment la plupart des médias locaux, raconte Finans.
Par ailleurs, son aciérie, considérée comme l’une des plus rentables de Russie, peut se targuer d’un endettement minimal, un atout peu répandu de nos jours, note le journal.

M. Lissine détrône ainsi le flamboyant patron du fonds d’investissement Onexim, Mikhaïl Prokhorov, le lauréat de 2009. Relégué à la deuxième place, ce dernier est tout de même toujours assis sur un confortable matelas, estimé à 17,85 milliards de … Lire la suite

La Russie et la Libye signent un contrat d’armement pour 1,3 milliard d’euros

AP – La Russie a signé un contrat d’armement pour 1,3 milliards d’euros avec la Libye, rapportent samedi des agences de presse russe.
Le Premier ministre Vladimir Poutine a annoncé samedi la signature du contrat lors d’une réunion avec le directeur de la société Ijmach, un armurier russe fabriquant des fusils d’assaut, des fusils-mitrailleur et d’autres armes, selon les agences de presse ITAR-Tass et RIA Novosti.

Le Premier ministre russe a déclaré que ce contrat ne concernait « pas seulement des armes légères », sans donner davantage de précisions, dans des propos rapportés par les agences de presse.
Le contrat aurait été signé vendredi, après une visite plus tôt dans la semaine du ministre de la Défense libyen, le général de division Younis Jaber à Moscou, ont précisé ces agences.
L’agence RIA Novosti a ajouté que la Russie avait actuellement cinq contrats militaires en cours avec la Libye.… Lire la suite