Bangladesh : des dizaines de milliers de personnes manifestent contre la France

Bangladesh : des dizaines de milliers de personnes manifestent contre la France

 

Rappel du contexte

 

Dans de nombreux pays musulmans des manifestations sont organisées contre la France car son président Emmanuel Macron soutient la liberté d’expression et la liberté de la presse.

 

Des boycotts des produits français sont aussi organisés dans le monde musulman.

Ceci suite à la republication par le journal satirique Charlie Hebdo de caricatures du prophète de l’islam, Mahomet.

 

Cet événement étant lui-même précédé par la décapitation par un islamiste de Samuel Paty, un professeur d’Histoire-géographie français ayant montré dans son cours quelques-unes de ces fameuses caricatures.

 

Au Bangladesh, 90% des 160 millions d’habitants sont musulmans.

 

 

 

Manifestations monstres

 

Depuis plusieurs jours, des dizaines de milliers d’hommes manifestent contre la France dans la capitale, Dacca.

Lundi ils étaient 50.000, ce qui ne représente qu’un faible pourcentage de la population.

 

Ils répondaient ainsi à l’appel d’un groupe islamiste radical, Hefazat-e-Islam, ayant déjà beaucoup fait parler de lui dans le passé.

Tentant de rejoindre l’ambassade française, les forces de sécurité leur ont barré le passage.

 

Des manifestations massives contre d’autres caricatures de Mahomet ou des blogueurs athées (dont un grand nombre a été tué) ont régulièrement lieu depuis 15 ans.

 

 

 

Des Bangladais extrémistes par dizaines de milliers

 

Plus de 100 000 Bangladais s’étaient rendus en septembre aux funérailles du leader islamiste controversé Allama Shah Ahmad Shafi, fondateur du groupe Hefazat-e-Islam.

 

En mai 2013 il avait mobilisé des dizaines de milliers de manifestants exigeant qu’on exécute des blogueurs athées et qu’on adopte des lois châtiant le blasphème.

Finalement en 2018 une loi interdit les propos sur Internet pouvant blesser les croyants.

 

 

 

Masquer l’incurie de l’Etat

 

La Première ministre du Bangladesh a salué le rôle du fondateur du groupe Hefazat-e-Islam dans la récente expansion des écoles coraniques dans le pays.

 

C’est en effet bien pratique de détourner l’attention, tandis que le Covid pénalise l’industrie du textile, exportant beaucoup moins ses vêtements.

 

Au Bangladesh, une partie importante de l’économie repose sur l’industrie textile.

La main d’œuvre est en effet l’une des moins chères au monde, ce qui convient aux économies occidentales.

 

Le travail des enfants est courant, tout comme dans les métiers du bâtiment, les accidents mortels sont nombreux et habituellement les droits des travailleurs ne sont pas respectés.

Sources: AFP, ONU, RFI

2.3 3 votes
Évaluation de l'article
S'abonner aux commentaires
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Quiros
Quiros
1 mois plus tôt

La religion des musulmans est l’islam.Tous les musulmans sont-ils islamistes ? On entend beaucoup dans les médias et de la bouche de certains hommes politiques qu’il ne faut pas stigmatiser les musulmans. La distinction entre les deux me semble très ténue.

1
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x