Journal du 23 juillet

Irak : le siège du gouvernement kurde attaqué à Erbil

Des hommes armés, présentés par les autorités comme des membres du groupe Etat islamique, sont entrés lundi au siège du Gouvernement régional du Kurdistan irakien (GRK) et au moins l’un d’entre eux s’est fait exploser, a-t-on appris des autorités.

Les premiers éléments de l’enquête montrent qu’au moins un fonctionnaire a été tué et que deux policiers ont été blessés.

Selon les autorités, tous les assaillants ont été abattus.

Source : Reuters

 

Des milliers d’Israéliens dans la rue contre une loi interdisant la GPA aux couples gays

Des milliers d’Israéliens ont manifesté dimanche, notamment à Tel-Aviv, contre une loi excluant les couples de même sexe du droit de recourir à la gestation pour autrui (GPA).

La police n’a pas donné de chiffres sur le nombre de manifestants mais le quotidien Haaretz a évoqué la présence de quelque 60.000 personnes.

L’appel aux manifestations et à une grève dimanche a été lancé après le vote mercredi par le Parlement d’une loi autorisant le recours à une mère porteuse pour les femmes célibataires ou stériles, mais l’interdisant aux couples de même sexe et aux hommes célibataires.

Auparavant, ce droit n’était accordé en Israël … Lire la suite

Guerre par procuration contre l’Iran au Yémen : l’Arabie Saoudite encerclée ?

 

AUDIO – 22 mai 2018

 

 

 

ARTICLE – 22 mai 2018

 

Le Yémen, composé de nombreuses tribus, est situé dans le sud de la péninsule arabique.

Ce voisin de l’Arabie Saoudite est en proie à une guerre civile complexe depuis 7 ans.

Parmi les nombreux conflits qui le ravagent, le plus important est celui mené par les rebelles Houthis.

 

Les Houthis sont des Zaïdistes.

Le zaïdisme est un grand courant chiite, mais néanmoins assez proche du sunnisme.

Les Zaïdistes, qui représentent environ un tiers de la population yéménite, s’estimaient marginalisés par le pouvoir central.

D’où la rébellion, encouragée depuis de nombreuses années par l’Iran.

 

Au Yémen notons aussi les revendications autonomistes des sudistes.

En effet, les provinces du Sud ont été indépendantes pendant des décennies. La réunification entre nord et sud n’a eu lieu qu’en 1990.

Mais depuis, le Sud a fait des tentatives de sécession, car les sudistes accusent les nordistes de confisquer le pouvoir et de les discriminer.

 

Enfin, profitant du chaos, s’installent, comme partout dans le monde, des extrémistes islamistes. Pour le Yémen, c’est Al-Qaïda au Maghreb islamique, autrement dit AQPA, et aussi la multinationale islamiste Daech.

AQPA et Daech … Lire la suite

Armes françaises et civils yéménites

 

AUDIO

 

La France et l’Occident sont accusés d’être impliqués dans la morts de civils au Yémen.

Il faut comprendre que le Yémen est plongé dans la guerre depuis 7 ans et que la situation s’est aggravée en 2015, avec l’engagement de l’Arabie Saoudite dans le conflit.

Le régime sunnite est à la tête d’une coalition régionale pour lutter contre la rébellion des Houthis chiites.

Cette guerre n’est pas si éloignée de nous car les armes utilisées par l’Arabie Saoudite proviennent en grande partie de l’Occident.

Selon Amnesty International ces livraisons d’armes occidentales bafouent le traité sur le commerce des armes et cause un énorme préjudice aux civils yéménites.

Ces dernières années la France a considérablement augmenté ses livraisons et est devenue le 4e exportateur d’armes au monde.

Mais les contrats sont parfois passés avec des pays non concernés par les Droits de l’Homme.

Parmi ceux-ci, l’Arabie Saoudite, qui achète des armes pour des milliards de dollars aux pays occidentaux.

Ce pays a plus que triplé ses achats d’armements ces 5 dernières années.

Depuis 3 ans, la guerre a fait plus de 10.000 morts, déplacé plus de trois millions de personnes et plongé le pays au bord d’une … Lire la suite

Le Yémen renforce la sécurité de crainte d’une riposte d’Al-Qaïda

SANAA (AFP) – Des mesures de sécurité renforcées ont été prises au Yémen autour des installations pétrolières, portuaires et sur les lignes maritimes de crainte d’une riposte d’Al-Qaïda aux raids aériens de l’armée, a annoncé mercredi le ministère de l’Intérieur.
“De strictes instructions ont été adressées aux services de sécurité et aux gardes-côtes pour relever leur niveau d’alerte et de vigilance face aux possibles actes terroristes que les éléments d’Al-Qaïda pourraient commettre en riposte aux coups durs qui leur ont été portés dans plusieurs provinces”, a indiqué le ministère sur son site internet.

Le communiqué a précisé que ces mesures concernaient les installations pétrolières, portuaires et les lignes maritimes, notamment celles de transport de produits pétroliers.
Les instructions ont été adressées aux services de sécurité des provinces de Chabwa, Abyane, Hadramout (sud-est), Aden (sud), Taez et Houdaida (ouest), indique le communiqué.
Il a été notamment demandé à ces services de renforcer leur surveillance des côtes et d’intercepter les embarcations suspectes qui “peuvent être utilisées par les éléments terroristes pour lancer des attaques”.

L’annonce de ces mesures intervient trois jours après des raids aériens sur le sud-est au cours desquels le chef d’Al-Qaïda pour la province d’Abyane a été tué, ainsi … Lire la suite