Armes françaises et civils yéménites

 

AUDIO

http://infosplanetaires.com/wp-content/uploads/2018/03/Guerre-au-Yémen-le-23-mars-2018.mp3

 

La France et l’Occident sont accusés d’être impliqués dans la morts de civils au Yémen.

Il faut comprendre que le Yémen est plongé dans la guerre depuis 7 ans et que la situation s’est aggravée en 2015, avec l’engagement de l’Arabie Saoudite dans le conflit.

Le régime sunnite est à la tête d’une coalition régionale pour lutter contre la rébellion des Houthis chiites.

Cette guerre n’est pas si éloignée de nous car les armes utilisées par l’Arabie Saoudite proviennent en grande partie de l’Occident.

Selon Amnesty International ces livraisons d’armes occidentales bafouent le traité sur le commerce des armes et cause un énorme préjudice aux civils yéménites.

Ces dernières années la France a considérablement augmenté ses livraisons et est devenue le 4e exportateur d’armes au monde.

Mais les contrats sont parfois passés avec des pays non concernés par les Droits de l’Homme.

Parmi ceux-ci, l’Arabie Saoudite, qui achète des armes pour des milliards de dollars aux pays occidentaux.

Ce pays a plus que triplé ses achats d’armements ces 5 dernières années.

Depuis 3 ans, la guerre a fait plus de 10.000 morts, déplacé plus de trois millions de personnes et plongé le pays au bord … Lire la suite

Le Yémen renforce la sécurité de crainte d’une riposte d’Al-Qaïda

SANAA (AFP) – Des mesures de sécurité renforcées ont été prises au Yémen autour des installations pétrolières, portuaires et sur les lignes maritimes de crainte d’une riposte d’Al-Qaïda aux raids aériens de l’armée, a annoncé mercredi le ministère de l’Intérieur.
“De strictes instructions ont été adressées aux services de sécurité et aux gardes-côtes pour relever leur niveau d’alerte et de vigilance face aux possibles actes terroristes que les éléments d’Al-Qaïda pourraient commettre en riposte aux coups durs qui leur ont été portés dans plusieurs provinces”, a indiqué le ministère sur son site internet.

Le communiqué a précisé que ces mesures concernaient les installations pétrolières, portuaires et les lignes maritimes, notamment celles de transport de produits pétroliers.
Les instructions ont été adressées aux services de sécurité des provinces de Chabwa, Abyane, Hadramout (sud-est), Aden (sud), Taez et Houdaida (ouest), indique le communiqué.
Il a été notamment demandé à ces services de renforcer leur surveillance des côtes et d’intercepter les embarcations suspectes qui “peuvent être utilisées par les éléments terroristes pour lancer des attaques”.

L’annonce de ces mesures intervient trois jours après des raids aériens sur le sud-est au cours desquels le chef d’Al-Qaïda pour la province d’Abyane a été tué, ainsi … Lire la suite