Soudan du Sud : nettoyage ethnique et dirigeants à la piscine

 

Article écrit le 26 juillet 2018

 

Dinkas contre Nuers…

Grâce aux efforts de nombreux pays voisins, aujourd’hui le Soudan du Sud a signé un « accord préliminaire pour mettre fin à la guerre civile ».

Il stipule notamment que le pouvoir va être partagé avec les insurgés.

 

Le président Salva Kiir aura donc Riek Machar comme vice-président.

De nouveau.

Car Riek Machar était déjà vice-président lorsqu’éclata la guerre civile en 2013, Salva Kiir l’accusant de fomenter un coup d’état.

 

Derrière cette guerre civile est à peine dissimulé un nettoyage ethnique et un pillage des ressources du pays.

Avant l’indépendance les rivalités ethniques étaient déjà fortes et avaient occasionné plusieurs conflits.

 

Le président est de l’ethnie dinka, tandis que son vice-président est nuer.

Les Dinkas sont plus nombreux que les Nuers au Soudan du Sud.

Les Nuers sont régulièrement accusés d’être soutenus par le Soudan de Khartoum, tandis que les Dinkas sont accusés d’être soutenus par l’Ethiopie.

 

Depuis longtemps les Nuers accusent aussi les Dinkas de discriminations.

Ajoutons à cela les rivalités religieuses : les Dinkas sont catholiques, tandis que les Nuers sont presbytériens.

Selon l’ONU, les preuves d’ethnocide des Dinkas contre les Nuers sont … Lire la suite

Journal du 25 juillet 2018

 

Elections au Pakistan : un grand parti dénonce des “fraudes flagrantes”

Un grand parti en lice aux élections législatives de mercredi au Pakistan a “rejeté” des résultats -encore partiels- suggérant une victoire de l’ex-champion de cricket Imran Khan, dénonçant des “fraudes flagrantes”.

 

Sur son compte Twitter, le PML-N a affirmé qu’il “rejetait intégralement les résultats de l’élection générale de 2018 du fait d’irrégularités manifestes et massives”. “Les résultats ont été comptés en l’absence de nos agents électoraux”, s’est plaint le parti.

 

Le chef du PPP (Parti du peuple pakistanais, au pouvoir de 2008 à 2013) Bilawal Bhutto-Zardari, a lui aussi dénoncé de lourds dysfonctionnements dans la machine électorale.

“Mes candidats se plaignent que nos agents électoraux ont été expulsés des bureaux de vote dans tout le pays”, a tweeté le fils de la Première ministre Benazir Bhutto, assassinée en 2007.

 

Ce scrutin est marqué depuis des semaines par de lourdes accusations d’interférence de l’armée dans la campagne électorale en la faveur d’Imran Khan.

 

La campagne électorale a été dépeinte par certains observateurs comme l’une des plus “sales” de l’histoire du pays en raison de nombreuses manipulations présumées, censées favoriser Imran Khan. Elle a aussi été … Lire la suite

Journal du 23 juillet

Irak : le siège du gouvernement kurde attaqué à Erbil

Des hommes armés, présentés par les autorités comme des membres du groupe Etat islamique, sont entrés lundi au siège du Gouvernement régional du Kurdistan irakien (GRK) et au moins l’un d’entre eux s’est fait exploser, a-t-on appris des autorités.

Les premiers éléments de l’enquête montrent qu’au moins un fonctionnaire a été tué et que deux policiers ont été blessés.

Selon les autorités, tous les assaillants ont été abattus.

Source : Reuters

 

Des milliers d’Israéliens dans la rue contre une loi interdisant la GPA aux couples gays

Des milliers d’Israéliens ont manifesté dimanche, notamment à Tel-Aviv, contre une loi excluant les couples de même sexe du droit de recourir à la gestation pour autrui (GPA).

La police n’a pas donné de chiffres sur le nombre de manifestants mais le quotidien Haaretz a évoqué la présence de quelque 60.000 personnes.

L’appel aux manifestations et à une grève dimanche a été lancé après le vote mercredi par le Parlement d’une loi autorisant le recours à une mère porteuse pour les femmes célibataires ou stériles, mais l’interdisant aux couples de même sexe et aux hommes célibataires.

Auparavant, ce droit n’était accordé en Israël … Lire la suite

Etats-Unis et Chine : guerre commerciale entre les 2 géants ?

 

AUDIO

 

ARTICLE

 

Que se passe-t-il entre les 2 premières puissances mondiales ?

Assiste-t-on au début d’une guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis ?

Le président américain, Donald Trump, veut s’attaquer au colossal déficit commercial des Etats-Unis avec la Chine. Il s’élève à 375 milliards de dollars en 2017. C’est-à-dire que les USA importent pour 505 milliards de dollars de produits chinois et exportent vers la Chine seulement pour 130 milliards de dollars de produits américains.

Donald Trump a donc décidé le 8 mars dernier d’imposer des droits de douane sur les importations d’aluminium et d’acier. Cette mesure concerne en théorie tous les pays, mais un grand nombre a obtenu des exemptions, sauf la Chine.

Pourtant ce pays ne fournit que 2,7 % de l’acier importé aux États-Unis, et moins de 10% de l’aluminium. Le principal partenaire commercial c’est le Canada, qui est exempté des taxes pour le moment.

Contre la Chine, les USA ont en plus dévoilé jeudi un projet de taxes supplémentaires pouvant frapper jusqu’à 60 milliards de dollars de produits en provenance de Chine.

Face à ces mesures protectionnistes, Pékin réagit avec force et se dit prête à une guerre commerciale.

Elle a … Lire la suite

Lait contaminé : le “made in China” jugé, 3 condamnations à mort

 

Article du 22 janvier 2009

 

1- Rappel des événements
La mélamine est une substance toxique officiellement interdite dans l’alimentation en Chine. Elle est utilisée dans les résines et les colles. A petites doses, elle est inoffensive. Mais ingérée en grandes quantités, elle peut provoquer des calculs débouchant sur une déficience rénale. Les nourrissons sont particulièrement vulnérables.
En Chine des centres de collectes de lait en ont ajouté dans du lait coupé avec de l’eau afin d’augmenter les volumes, car la mélamine fait mensongèrement apparaître plus élevé le taux de protéines du lait.

L’adjonction de mélamine a provoqué la mort de 6 enfants et rendu malades 300.000 enfants dans le pays.
Il s’agit du pire scandale alimentaire qu’ait jamais connu le pays. Fin octobre, le Premier ministre chinois Wen Jiabao a lancé une refonte complète du système de sécurité alimentaire, en particulier en ce qui concerne l’industrie laitière.
Ce scandale a créé une véritable psychose en Chine et entraîné à travers le monde le retrait des produits chinois contenant du lait des magasins.

La grande compagnie laitière Sanlu avait reconnu la présence de mélamine dans son lait en poudre pour nourrissons le 11 septembre. Mais elle a été accusée … Lire la suite